Hôtel de Ville  

Adresse :
48 rue des Clefs, 68000 Colmar
Localiser

Descriptif lieu


La forme actuelle du bâtiment date de la fin du XVIIIe siècle, lorsque les moines cisterciens de l’abbaye de Pairis rachetèrent en 1775, sa propriété de la rue des Clefs à Jean-Jacques Reiss, bailli d’Ensisheim et de Sainte-Croix-en-Plaine. Braconnot, intendant de l’abbaye, fit alors procéder à la reconstruction de l’immeuble par l’architecte Ritter de Guebwiller de 1778 à 1782, dans un style néo-classique. Confisqué lors de la Révolution, le bâtiment accueillit d’abord le siège de l’administration départementale en 1790, puis de la préfecture de 1810 à 1866, moment où il fut racheté par la ville de Colmar pour en faire son hôtel de ville.

médias


Tarifs


Tarif
  Adulte 0 €

Localisation

48 rue des Clefs, 68000 Colmar
M'y rendre - Itinéraire


Office de Tourisme de Colmar et sa région

Place Unterlinden
68000 COLMAR - FRANCE
Mentions légales

Horaires d'ouverture

Ouverture de l’Office de tourisme de Colmar et sa région :

(Horaires jusqu'au 12 février)
Lundi au samedi de 9h à 13h et de 14h à 17h
Fermé les dimanches

Mesures sanitaires anti-covid

Nous avons mis en place des mesures sanitaires pour vous garantir une meilleure sécurité lors de votre passage dans nos locaux.

  • Accueil réaménagé
  • Gel à l'entrée
  • Sens de circulation
  • Plexiglas au comptoir
  • +33 (0)3 89 20 68 92
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
We use cookies
Ce site web active par défaut des cookies pour des outils de mesure d'audience et des fonctionnalités anonymes. Vous pouvez configurer votre navigateur afin de bloquer ou être informé de l'existence de ces cookies. Ces cookies ne stockent aucune information d’identification personnelle. L'Office de Tourisme s'en sert pour évaluer si son site est optimisé et répond à vos attentes. Nous mesurons notre audience en utilisant des solutions spécialisées. Toutes les informations collectées par ces cookies sont agrégées et donc anonymisées.